PROVALE

La voix des joueurs

Provale est l’union des joueurs de rugby, en charge de défendre les droits et intérêts des joueurs professionnels ainsi que des joueuses,  évoluant sur l’ensemble du territoire français.

PROVALE

Les chiffres-clés de la saison 2018/2019.

Joueurs et joueuses sensibilisés lors de la tournée des clubs et CDF

Joueurs accompagnés par Provale Formation

Joueurs accompagnés par le service juridique

Participations aux commissions institutionnelles

Joueurs accompagnés par Provale Finance

Clubs visités

Cliquez sur un icône ci-dessus pour découvrir un service

Interview

Sacré à deux reprises cette saison, l'ailier du Stade Toulousain, Mathis Lebel, s'est confié pour Provale. Rencontre...
Lire la suite
Interview

Offre d’emploi

Un club de la Ligue Occitanie propose une offre d'emploi d'éducateur.
Lire la suite
Offre d’emploi

Réforme des Compétitions Espoirs

Découvrez les 7 mesures pour la santé et la sécurité des joueurs.
Lire la suite
Réforme des Compétitions Espoirs
Communiqué de presse
Pensez à déclarer vos impôts en ligne !

Boutique en ligne

Tronches de rugby

Découvrez tous nos ouvrages 

RÉSEAUX SOCIAUX

SOCIAL WALL

LES PRESIDENTS EN PARLENT

Jean-Marc Lhermet

L’arrivée du professionnalisme faisait peur. Tout le monde était à la fois excité et se demandait à quelle sauce il allait être mangé.

Robins Tchale Watchou

J’ai osé bouger les lignes. J’ai réconcilié les joueurs et les joueuses avec Provale. On a refondu véritablement le syndicat, on l’a même retourné.

Serge Simon

Avec Marcel Martin, président emblématique de l’UCPR, grand monsieur de notre sport, nous avons réussi à graver une très grande histoire dans le marbre. Nous avons construit une protection pour les joueurs.

Sylvain Deroeux

Quand tu es président de Provale, tu es tout seul en haut de la pyramide et tu as parfois des moments de doute.
Il faut décider, trancher, argumenter.

Mathieu Blin

Je crois qu’on a réussi à faire bouger les lignes considérablement. Nous étions désormais en Bureau de la Ligue et de la Fédération, les responsables médicaux de chaque entité se penchaient enfin réellement sur le problème. Et de toute évidence, les regards sur les commotions cérébrales, et donc sur l’intégrité physique des joueurs, ont commencé à changer.