Instant Vestiaires : Marie Averland

Nov 23, 2018 | Actualités, Interview, Partenariat

Comme chaque semaine, entrez dans l’intimité de Provale et découvrez l’équipe qui compose la structure. Ce vendredi, c’est Marie Averland, la « doyenne » de notre institution qui vous en dévoile plus sur elle. Rencontre…

Doyenne. N’y voyez là rien de péjoratif. Juste une façon de vous dire que Marie a presque tout connu de Provale.
En effet, c’est en 2001 que la jeune étudiante découvre notre structure pour un stage de fin d’études de son DESS Management politique des organisations sportives dans le contexte européen. En avril très exactement. À cette époque, le Syndicat National des Joueurs de Rugby (SNJR) est dirigé par Romuald Palao et présidé par Serge Simon.
La structure, créée en 1998, est en pleine croissance et Marie se montre vite indispensable :

« Le syndicat venait de naître. J’ai donc intégré une structure où tout restait à construire. »

Embauchée en CDI en septembre 2001, Marie se rappelle avec émotion et nostalgie de tous les moments vécus dans l’institution :

« Incontestablement, le moment le plus fort restera pour moi la période où nous avons travaillé sur l’élaboration de la convention collective du rugby. Les bureaux étaient séquestrés nuits et jours par les élus de Provale. On préparait les négociations, on écrivait et réécrivait la convention, et on réfléchissait collectivement à ce grand projet naissant. L’excitation était à son comble. Il fallait aussi tenir les cerveaux éveillés. Je me chargeais donc d’alimenter au mieux ces messieurs. Et, à l’époque, je pense qu’on aurait pu avoir des actions chez Nuts et Raiders (rires). »

Durant toutes ces années, Marie collabore avec quatre présidents différents et quatre directions générales. Et son poste évolue, au fil des besoins de la structure :

« La capacité d’adaptation est un élément indispensable pour travailler à Provale. Il faut savoir s’adapter aux différentes visions politiques et directionnelles de la structure. Lorsque j’ai débuté, je m’occupais aussi bien de la logistique, de l’administratif, que de la de l’animation du réseau. »

En 2005, un poste se crée à la communication et Marie Averland s’implique donc dans ce nouveau domaine.
En 2007, une nouvelle idée émerge et c’est la naissance de l’ouvrage Tronches de Rugby :

« Au départ, l’idée était de réaliser un magazine annuel à travers des portraits de joueurs. Mais, très vite, c’est devenu un livre à vocation caritative. La onzième édition Entre vignes et rugby vient de paraître. C’est une superbe aventure qui, je l’espère, se poursuivra encore longtemps. »

Depuis déjà plusieurs années, Marie Averland fait équipe à la communication et à la relation presse avec Mathilde Lacrouts :

« On nous surnomme les Catherine et Liliane de Provale. Nous collaborons ensemble depuis plus de neuf ans et partageons notre bureau depuis quatre années avec un plaisir quotidien non dissimulé. La structure est toujours en constante évolution et nous grandissons avec elle. C’est un challenge très excitant. Pour ma part, je m’attèle désormais à développer le partenariat du syndicat en tentant d’impliquer un maximum d’entreprises dans cette aventure. »

Provale a une grande place dans le cœur de Marie Averland. Tombée toute petite dans la marmite ovale, il était donc logique pour elle de travailler dans ce milieu qu’elle apprécie :

« Dans ma famille on ne pratiquait pas le rugby. Mais on adorait ce sport. Je l’ai découvert très jeune et mon cercle d’amis, qui était très impliqué dans le rugby, m’a rendue amoureuse de ses valeurs. Aujourd’hui c’est à mon fils, Mathis, que j’essaie de transmettre ces qualités en l’encourageant en ce sens dans sa pratique de son sport favori. »

Share This