Instant Vestiaires : Candice Boulanger

Nov 16, 2018 | Actualités, Formation, Interview, Reconversion

Candice is 26 and she comes from Molsheim really close from Strasbourg. She fell in love with rugby at a young age. Her father was the president of Mutzig Rugby XV,  a small club close from Strasbourg.

« Rugby is in my familly blood. At a really young age i was following my bad every weekend to support our team. I was spending time on the bus with players, coaches and supporters. It was great. »

At the same time she plays basketball at the regional level. She also starts to play rugby but it doesn’t last for long :

« It was difficult to do both rugby and basketabll at the same time. I had more capacities for basketball, so I have decided to follow the round ball rather than the oval one. My sister has played rugby for Illkirch though. »

Despite her choice, Candice still continues to watch rugby on TV and attend games everytime she can :

« At a early age, i became a big fan of Stade Toulousain even if today I have to stay as neutral as possible Stade toulousain has a special place in my heart »

PHOTO ÉQUIPE PROVALE

Candice was thinking about becoming an english teacher but she ended up doing a Master degree in Marketing and sport management in Toulouse. As part of her studies she is requiered to do an internship and she sends her resume to Provale.:

« I started in August 2017 with Provale. It was great right from the start. today I’m a full time employee and it’s a great opportunity. My role is to do the training center team visits and also to help Laure with the TBS courses. I really enjoy the social role Provale is having with players. My goal is really to help players to think outside of the box and start thinking about their dual career outside of rugby »

CANDICE BOULANGER PROVALE RECONVERSION

Instant Vestiaires : Candice Boulanger

Nov 16, 2018 | Actualités, Formation, Interview, Reconversion

Comme chaque semaine, plongez dans les vestiaires de Provale.
Cette semaine, c’est Candice Boulanger, chargée de mission formation-reconversion à Provale Formation, qui nous a parlé de son poste, de ses missions et de son amour pour notre sport. Rencontre…

Candice a 26 ans et est originaire de Molsheim près de Strasbourg.
Elle est tombée dans la marmite ovale lorsqu’elle était toute petite. Son père était en effet dirigeant puis président du Mutzig Rugby XV, un petit club de la banlieue strasbourgeoise :

« Chez moi, le rugby est une histoire de famille, confie Candice Boulanger. Toute petite je suivais mon papa dans tous les déplacements de son équipe. Je prenais le bus. Difficile de ne pas tomber amoureuse de ce sport dans ces conditions. »

En parallèle du basket, qu’elle pratique à un niveau régional, Candice s’essaie donc à la balle ovale. Mais cela ne durera pas :

« Il était difficile de concilier basket et rugby, explique Candice. Comme j’avais plus d’aptitudes avec la balle orange, j’ai choisi de poursuivre dans ce sport. Ma sœur en revanche a fait du rugby durant de nombreuses années dans le club de Illkirch. »

Le rugby, Candice continue malgré tout à le regarder à la télévision et dans des stades dès qu’elle en a l’occasion :

« Depuis que je suis petite, je me suis prise d’affection pour le Stade Toulousain. Même si dans mon travail je dois rester neutre, je dois avouer que c’est un peu mon club de cœur. »

PHOTO ÉQUIPE PROVALE

Après avoir hésité à devenir professeur d’anglais, Candice Boulanger se lance dans un Master de Commerce en Marketing et Management du sport à Toulouse et s’installe donc dans la ville rose.
Et, alors qu’elle doit trouver un contrat de professionnalisation d’un an pour valider son parcours, elle postule à Provale :

« Je suis arrivée en août 2017 au syndicat. Mon intégration dans l’équipe s’est très bien passée et j’ai signé un CDI en août 2018. Mes missions principales sont la tournée des centres de formation, le développement de l’offre de formation pour les joueurs et l’animation de formations destinées à ces derniers. Je suis très épanouie ici. Le domaine du rugby me passionne particulièrement et mes missions sont très enrichissantes. Nous avons une vraie mission sociale. Je suis heureuse de voir que les joueurs sortent de leur bulle du rugby et qu’ils pensent à l’après. Ce métier nécessite beaucoup d’écoute et d’empathie de la part des salariés de Provale. Et il fait aussi réfléchir sur soi-même. »

À Provale Formation, Candice fait plus particulièrement équipe avec Laure Vitou et Lucas Bouty :

« Nous sommes tous les trois très complémentaires. Chacun a des qualités différentes et apporte sa pierre à l’édifice. »

CANDICE BOULANGER PROVALE RECONVERSION

Share This