Instant Vestiaires : Gwendoline Calvet

Nov 30, 2018 | Actualités, Interview, Réseau, Temoignages

Comme chaque semaine, retrouvez l’Instant Vestiaires qui vous permet de découvrir les salariés de Provale.Cette semaine, c’est Gwendoline Calvet, responsable du réseau des joueurs de Provale, qui s’est confiée. Rencontre…

Rien ne prédestinait Gwendoline Calvet à aimer le rugby. Née à Lens, il aurait sans doute été plus logique qu’elle se tourne vers le ballon rond.

Mais, à l’âge de quatre ans, sa famille décide de s’installer en Ariège. Et c’est là, et également durant ses années étudiantes dans la ville rose, que la jeune-fille du Nord tombe sous le charme de la balle ovale :

« Chez moi, on ne pratiquait pas le rugby, confie-t-elle. Mais lorsque j’étais toute petite, déjà, on le regardait à la télévision. J’ai beaucoup de souvenirs du tournoi des V Nations, de l’époque de Serge Blanco, des matchs au Parc des Princes. »

À six ans, alors que le rugby n’est pas encore trop rentré dans les mœurs chez les petites filles, Gwendoline prend une licence dans le club de rugby de Laroque d’Olmes. Elle pratiquera ce sport durant sept saisons :

« Je jouais ailier ou arrière. C’est normal étant donné mon petit gabarit (rires). J’étais fine comme une arbalète. Mais cela ne m’empêchait pas d’être une véritable teigne. Par contre, je ne bagarrais jamais. Je laissais ça aux gars ! »

En 2005, alors qu’elle est inscrite dans une agence d’intérim et en entretien dans celle-ci, le téléphone sonne pour proposer une offre d’emploi au sein de Provale. Elle tend alors l’oreille :

« J’ai entendu que Provale cherchait une assistante de direction pour remplacer Marie Averland durant son congé maternité. J’ai dit à la personne de l’agence que j’avais entendu et lui ai demandé si je pouvais postuler. Quelques jours plus tard, je passais mon entretien avec Franck Belot, alors Directeur Général de la structure. Et, quatre mois plus tard, j’étais embauchée en CDI car Marie Averland avait glissé vers un poste de chargée de communication. »

Groupe Provale - Salariés - Gwendoline Calvet

Pendant deux ans, Gwendoline Calvet est assistante de direction de la structure à temps complet. Puis, le réseau voit le jour et elle passe la moitié de son temps de travail à lancer son développement :

« Nous avions alors embauché Coralie Gardies en contrat en alternance au poste d’assistante. Je l’ai formée et j’ai ensuite basculé à temps plein sur le réseau des joueurs. C’était un challenge très excitant. »

Voilà déjà 13 ans que Gwendoline Calvet s’investit donc chaque jour au sein de Provale. Elle a donc pu assister à de nombreux changements :

« En 13 ans, le rugby en général et le métier de rugbyman en particulier ont beaucoup changé. J’ai aussi connu de nombreux présidents, directeurs et collègues. Quand on travaille dans une institution comme Provale, il faut savoir faire preuve d’adaptation.
Je suis très heureuse que Provale effectue désormais une visite annuelle dans les clubs de Fédérale une et que nous développions la même chose auprès des Féminines. C’était primordial. La santé est aussi un sujet au centre des préoccupations et sur lequel nous devons encore insister. »

Après avoir collaboré avec Laurent Arbo et Thomas Choveau, Gwendoline partage désormais son travail quotidien avec Yannick Lacrouts :

« Je suis très heureuse de ma collaboration avec Yannick. Nous nous partageons les clubs et les différents publics de joueuses et joueurs. J’apprécie aussi plus généralement le travail avec tous les salariés de la structure. Nous sommes une équipe jeune et motivée. C’est très agréable de bosser ensemble. Comme c’est également très agréable de travailler auprès des joueurs. Provale est une boite à outils à leur service. Ici, tous les joueurs sont logés à la même enseigne. Nous les accompagnons tous de façon égale et du mieux possible. »

Reste à savoir si un jour Gwendoline accompagnera également ses deux fils sur les terrains de rugby :

« Pour l’instant, ce n’est pas d’actualité. L’un d’eux joue au hand-ball et l’autre pratique le judo. Mais ils sont passionnés de rugby et, les jours de matchs, à la maison, l’ambiance est assurée ! »

Instant Vestiaires Gwendoline Calvet - Provale

Share This