Instant Vestiaires : Jean-François Reymond

Déc 21, 2018 | Actualités, Interview

Comme chaque semaine, découvrez un salarié de Provale grâce à l’Instant Vestiaires.
Ce vendredi, c’est Jean-François Reymond, directeur des projets transversaux, qui s’est prêté au jeu. Rencontre.

Nîmois de naissance, Jean-François Reymond s’est essayé au tennis et au foot avant de découvrir le basket alors qu’il avait quatorze ans :

« J’aurais aimé me mettre au hand-ball mais mon père m’a convaincu de tenter le basket. Selon lui, c’était un sport d’avenir. »

En 1998, du haut de ses dix-huit printemps, Jean-François entre au centre de formation de Toulouse :

« Je n’y suis resté qu’un an car le club a ensuite déposé le bilan. La saison suivante, je suis parti à Montpellier, toujours au centre de formation. Puis, j’ai voyagé pendant un an et demi aux Etats-Unis. »

À son retour en France, en 2002, le pivot s’engage avec le club de Feurs dans la Loire. L’équipe évolue alors en Nationale un, l’équivalent de la Fédérale une pour le rugby :

« J’ai passé trois belles années dans ce club. Je suis ensuite parti à Toulouges, en Nationale deux, puis Nationale un. J’ai ensuite joué pendant deux ans à Calais, en Nationale deux, et enfin à Caen, pendant un an, en Nationale deux. Lorsque j’évoluais dans ces deux derniers clubs, j’étais aussi étudiant en Master Droit du Sport à la faculté de la Sorbonne à Paris. »

 

Provale - Instant Vestiaires - JF Reymond

De ses années de basketteur, Jean-François conserve de très bons souvenirs :

« J’ai appris le goût du travail. Je n’avais pas de qualités particulières alors j’ai dû beaucoup bosser pour réussir. J’ai aussi tissé de grandes amitiés et c’est grâce à ce sport que j’ai pu me reconvertir dans ce milieu ensuite. »

En 2008/2009, le pivot devient stagiaire au Syndicat National des Basketteurs dans le cadre de son Master. Il en devient salarié en 2009 en tant que responsable du développement :

« J’étais notamment en charge des visites dans les clubs. En 2013, j’ai pris le poste de directeur ».

En 2017, Jean-François change de ballon et rejoint Provale en tant que directeur des projets transversaux :

« J’ai été sollicité par Robins Tchale Watchou à la suite du départ de plusieurs personnes. Je connaissais Provale de part mes activités à la Fédération Nationale des Associations et des Syndicats de Sportifs. Rien n’est bien différent entre le syndicat du basket et celui du rugby. Seuls les gabarits changent et la taille des oreilles. J’essaie d’apporter mon expertise dans différents domaines. Et notamment pour le projet des PDM. Je suis venu pour ça à la base. J’essaie aussi de développer le réseau international afin que Provale puisse s’inspirer de ce qui se fait de mieux hors de France. »

Du ballon orange à la balle ovale, il n’y a qu’un pas. Jean-François Reymond est désormais tourné à 200% vers le rugby :

« J’aime bien ce sport. Je respecte les joueurs qui le pratiquent. Ils ont des qualités et des aptitudes qu’on ne retrouve pas partout. Il ne faut pas l’oublier. »

Questions Instant Vestiaires

Share This