Instant Vestiaires : Juan-Martin Berberian

Déc 7, 2018 | Actualités, Fiscalité, Interview, Temoignages

Comme chaque semaine, entrez dans l’intimité de Provale avec la découverte d’un nouveau salarié. Cette semaine, c’est Juan-Martin Berberian qui vous en dit plus sur ses missions et son arrivée en France. Rencontre…

C’est à Mar del Plata, en Argentine, que Juan-Martin Berberian est né et a passé toute sa jeunesse, entouré de sa sœur, Soledad, et de son frère Juan-Pablo.
À huit ans, un petit camarade de classe lui propose de s’essayer au rugby. Immédiatement, le futur trois-quart tombe sous le charme :

« Le coup de foudre a été immédiat. Je n’ai jamais abandonné ce sport. Pourtant, dans ma famille, personne ne le pratiquait. J’ai même réussi à convertir mon frère au ballon ovale. »

Dans le club de Mar Del Plata Rugby Club, Juan-Martin vit de belles années de convivialité et de partage. Et, dès l’adolescence, il se fait remarquer et commence à participer à des tournois de rugby à 7. En 2000, alors qu’il est âgé de 22 ans, il reçoit un coup de fil qui change son destin :

« J’ai appris que j’étais sélectionné dans l’équipe d’Argentine à 7. J’ai disputé mon premier match international contre le Canada à Punta Del Este. C’est un très beau souvenir. »

Durant cinq années, le véloce trois-quart sillonne le monde pour participer à des tournois internationaux avec la sélection albiceleste. Il dispute son dernier match international à Paris, face à l’équipe de France, en 2005 :

« Quelques mois après ce dernier tournoi international, j’ai reçu un appel pour devenir le joker médical de Julien Laharrague à Perpignan. C’était une belle opportunité et j’ai foncé. »

Team Provale - Juan Martin Berberian

Juan-Martin arrive donc en pays catalan en novembre 2005 et il y reste jusqu’en juillet 2006 :

« J’ai passé quelques mois très agréables à l’USAP. J’en garde de bons souvenirs ».

À la fin de la saison, Julien Laharrague est de retour et Juan-Martin s’éclipse du côté de l’Aviron Bayonnais :

« J’ai joué durant une saison et demi là-bas. Je n’ai pas été conservé et, du coup, je suis allé rebondir en Espagne avant de rejoindre Blagnac, en Pro D2, en 2008/2009. »

En 2009, Juan-Martin, qui a suivi une formation d’avocat en Argentine et qui a commencé à exercer ce métier au pays des Gauchos, se met en quête d’un poste en France. Il commence alors à travailler dans un cabinet de conseil en gestion de patrimoine à Toulouse et exerce notamment auprès de joueurs de rugby. C’est en 2012 que « Juanito » intègre Provale :

« J’étais en contact avec Gaël Arandiga, alors directeur. Provale envisageait de créer un service similaire à celui que j’occupais dans mon cabinet de conseil. J’ai adoré l’idée et me suis lancé. »

Juan-Martin, qui est toujours inscrit au barreau en Argentine, commence donc par développer un service de conseil et d’accompagnement en matière fiscale et financière auprès des joueurs. En 2017, il participe à la création de Provale Finance :

« Provale Finance apporte, en plus des services déjà proposés, des solutions financières à destination des joueurs. Je travaille de façon transversale avec tous les services de Provale. De plus en plus de joueurs font appel à Provale Finance chaque saison. C’est une grande satisfaction. J’essaie d’apporter ma petite plus-value pour rendre le syndicat encore plus utile pour les joueurs. J’aime mon travail et je prends beaucoup de plaisir à collaborer avec mes collègues, dans le respect et l’harmonie. »

Juan Martin Berberian Provale

Share This