Interview

Juil 9, 2019 | Actualités, Interview

Lebel, la double ration de bonheur !

L’année de Mathis Lebel a été époustouflante. Âgé d’à peine vingt printemps, l’ailier du Stade Toulousain, qui peut aussi évoluer à l’arrière, a vu sa saison couronnée de deux titres.
Le Gersois est en effet devenu Champion du Monde U20 pour la deuxième fois consécutive avec les Bleuets en juin dernier, et champion de France avec son club du Stade Toulousain.
Vous avez dit talent ? Pour Provale, Mathis a accepté de donner son sentiment sur cette saison incroyable. Rencontre…

Provale : En début de saison, tu espérais disputer au moins quelques matchs avec le Stade Toulousain. Le contrat est plus que rempli. Qu’en dis-tu ?
Mathis Lebel : Franchement, je suis très heureux. J’ai eu plusieurs occasions de m’exprimer avec le Stade Toulousain et j’ai découvert le plus haut niveau. Je pense que j’ai énormément appris lors de cette saison. J’ai gagné en maturité, j’ai découvert les exigences du Top 14. C’était formidable. Et en plus, même si je n’ai pas joué la finale, mon équipe de Toulouse a décroché le bout de bois. Je suis très fier de mes coéquipiers et d’avoir pu participer à cette incroyable aventure.

Didier Lacroix et Mathis Lebel, en juin 2018, lors de la signature de contrat de l’ailier.

Provale : Justement, lors de la finale du Stade Toulousain, tu étais en Argentine avec les Bleuets pour disputer la Coupe du Monde U20. As-tu tout de même pu suivre la consécration de tes amis ?
Mathis Lebel : Même si j’étais loin d’eux, je suis resté en contact avec mes coéquipiers durant toutes ces semaines. Je les ai encouragés. Eux aussi d’ailleurs. Le soir de la finale, la FFR avait installé un écran géant afin de suivre la rencontre. J’ai donc pu profiter un peu de ce titre en direct !

Provale : Et pour couronner le tout, tu as été sacré Champion du Monde U20 pour la deuxième fois de rang quelques jours plus tard. Quelle saison ! Qu’en dis-tu ?
Mathis Lebel : Je souhaite cela à tout le monde. Vraiment ! Même si j’ai encore un peu de mal à réaliser. Je viens à peine de rentrer de vacances et de poser mes valises en France. J’ai retrouvé ma famille ce week-end. Et aussi mes amis. J’ai commencé à mesurer ce qui s’était passé et les répercussions que cela a pu avoir ici, à Toulouse. C’est super !

Provale : Que peut-on te souhaiter pour la nouvelle saison qui va bientôt débuter ?
Mathis Lebel : L’entraînement du Stade Toulousain reprend le 22 juillet. Mais je vais commencer à me préparer sérieusement de mon côté pour ne pas être à la rue (rires). Pour cette nouvelle saison, j’espère avoir le plus de temps de jeu possible. Et je souhaite aussi continuer à progresser. L’équipe de France moins de 20, c’est fini pour moi. J’espère continuer à faire mes preuves pour poursuivre ma carrière au plus haut niveau.
Propos recueillis par Mathilde Lacrouts.

Mathis Lebel et ses coéquipiers du Stade Toulousain, en décembre 2018, lors du bon résultat des Hauts-Garonnais au Michelin.

 

Share This