Première tournée des clubs du TOP 8

Fév 16, 2018 | Actualités, Réseau

Pour la première fois de son histoire Provale est allé à la rencontre des joueuses du TOP 8.

Quasiment 20 ans jour pour jour après sa création, Provale a débuté la tournée des clubs féminins du Top 8 pour la première fois de son histoire. Jean-François Reymond, directeur des projets transversaux de l’union des joueurs, s’est rendu au Stade Rennais mardi 13 février dernier pour une réunion d’information avec l’ensemble des joueuses de l’effectif, le staff technique et l’équipe dirigeante.

Depuis plusieurs semaines, les services de Provale travaillent avec un groupe de joueuses (Mélanie Guiraud, Safi N’Diaye et Gaelle Mignot) sur la mise en place d’une étude qui permettra de mieux connaître le profil et l’environnement des joueuses du Top 8. Pour Safi N’Diaye, Secrétaire Générale de Provale à l’initiative de cette tournée des clubs, cette démarche est extrêmement positive pour les joueuses :

« Depuis quelques années on entend beaucoup plus parler du rugby féminin notamment  avec les résultats de l’équipe de France mais il ne faut pas oublier que ces joueuses sont aussi dans leurs clubs le reste du temps et qu’elles n’ont parfois pas un statut qui leur permet de mener de front leur carrière de sportive et un travail ou des études. Je suis contente qu’il y ait une volonté fédérale de mettre en place un statut de la joueuse de Top 8 mais avant de commencer à pouvoir en définir les contours, il faut connaître précisément la situation actuelle. En mettant en place une enquête auprès de toutes les joueuses, notre objectif est d’y voir plus clair pour faire les propositions les plus cohérentes possibles à la FFR. Ces visites sont une excellente opportunité pour les joueuses de connaître l’action de Provale et tous les services qui sont aussi disponibles pour les joueuses. »  

Pour Jean-François Reymond cette visite marque aussi l’investissement de Provale dans le secteur féminin avec notamment une attention toute particulière sur la situation des joueuses qui sont dans le groupe « France développement » ou celles qui évoluent dans les pôles.

« Lorsque l’on m’a officiellement présenté lors de l’AG en septembre dernier, j’ai bien compris qu’il y avait de grandes attentes du côté des joueuses. Robins nous a donné des consignes notamment pour mettre en place ces visites. Provale a participé à une conférence sur le sport féminin organisée par EU Athletes en juin dernier à Athènes et nous avons beaucoup appris sur ce qui se passait dans les autres pays. On a vraiment capitalisé là-dessus pour faire le meilleur travail possible. Ces visites nous permettent aussi de tisser du lien avec les joueuses qui sont dans les différents groupes France et c’est très important dans la mesure où elles ont toutes des statuts assez précaires qu’il convient de mieux définir. »  

Les visites de clubs vont se poursuivre jusqu’à la mi-mars.

La présentation des résultats de l’enquête aura lieu au mois de juin.

Share This