Réactions des joueurs sur l’AG

Sep 27, 2018 | Actualités, Event, Interview, Réseau

L’assemblée générale annuelle de Provale s’est déroulée le 24 septembre 2018 à Paris en présence de joueurs de Top 14 et Pro D2 et de joueuses du Top 8. À cette occasion, de nombreux sujets ont été discutés et notamment celui des nouvelles règles de remplacements, la redevance, mais aussi les conditions de pratique des joueuses du Top 8.
À l’issue de l’AG, joueuses, joueurs et membres du Comité Directeur nous ont livré leur ressenti sur ce moment de partage, de débats et d’échanges. Découvrez leurs témoignages.

Benjamin Lapeyre

Crédit Photo – Stéphane Hamel

Les sujets évoqués étaient intéressants. J’espère que nos échanges auront un impact pour la suite. C’est bien que les joueurs s’impliquent pour leur sport. Il faut qu’ils soient davantage partie prenante dans les décisions. Provale sert à faire entendre notre voix. Les joueurs doivent prendre cet argument en considération. 

Gilian Galan

Crédit Photo – Stéphane Hamel

C’était ma toute première assemblée générale. J’ai été intéressé par les sujets et les échanges qui en ont découlés. Maintenant, j’espère qu’on va trouver des solutions dans les jours à venir, notamment concernant les nouvelles règles sur les remplacements. Comme pas mal de mes collègues, je serais ravi de participer à certaines commissions sportives si mon emploi du temps me le permet. C’est important que nous soyons tous concernés. Je suis content de voir que les mecs ont pris le temps de venir à ce rendez-vous. Les filles aussi ont répondu présentes et c’est très positif. 

Tom Écochard

Crédit Photo – Stéphane Hamel

 Je fais partie du CD de Provale depuis quatre années maintenant. Je pense que le report de l’AG annoncé par Robins et voté par les membres du Comité Directeur est une bonne chose pour notre institution. La démocratie a primé et c’est très bien.

Concernant les sujets débattus durant l’AG, j’ai été particulièrement intéressé par celui sur les nouvelles règles de remplacements. Le monde du rugby doit parler d’une seule voix. Il est important de sécuriser les joueurs sans dénaturer notre sport. 

Armand Batlle

Crédit Photo – Isabelle Picarel

 Je trouve toujours très intéressant que nous soyons tous réunis autour d’une table pour parler de notre sport. En revanche, il y a tellement de sujets épineux qu’il est difficile de prendre des décisions concrètes en si peu de temps. Nous avons défini des pistes. Il faut que les joueurs continuent à s’impliquer dans Provale car c’est leur rôle. Les joueurs sont au cœur du sujet. Nous devons être exemplaires sur les terrains mais aussi prendre la parole en-dehors. Les filles aussi ont le droit à la parole. Il y a encore quelques années elles étaient à peine une ou deux à l’AG. Cette année, elles étaient très nombreuses et je trouve que c’est très positif pour notre sport. Il y a encore beaucoup de choses à faire pour leur cause mais c’est en train de se mettre en route. Je suis pour l’égalité hommes/femmes.

À propos de l’annonce faite par Robins Tchale Watchou, je trouve que c’est une bonne chose. J’ai suivi tout cela de loin mais je pense qu’il est bon de ne pas se précipiter et qu’il vaut mieux prendre le temps pour bien faire les choses. Je pense que si le report n’avait pas été acté, cela aurait fait perdre beaucoup de poids à celui qui aurait été élu. Là, les candidats vont proposer leurs programmes, les joueurs vont l’assimiler et décider. C’est la démocratie. 

Laurent Sempere

Crédit Photo – Stéphane Hamel

 Je suis content de voir que de nombreux joueurs et joueuses ont répondu présent pour cette nouvelle assemblée générale.

Il est important que chacun s’implique sur les sujets qui font notre actualité. Nous, correspondants, sommes là pour faire entendre la voix de nos coéquipiers et pour faire des propositions desquelles découleront les futures réformes positives de notre sport. Les débats ont été animés mais je pense qu’on peut largement faire mieux. Si on ne veut pas qu’on nous impose des choses, il faut que nous prenions la parole.

Enfin, concernant le report de l’AG, je trouve que c’était ce qu’il y avait de mieux à faire. Il y a un vrai débat. Il faut que chacun puisse s’exprimer. 

Pierre Rabadan

Crédit Photo – Stéphane Hamel

Les assemblées générales sont des moments très importants pour Provale. Elles créent des échanges, des débats, des décisions et des positions essentielles à la défense des intérêts des joueuses et joueurs de rugby français.
Je regrette de voir que quelques clubs n’ont pas été représentés lors de cette AG. Certains avaient des impératifs justifiés mais pas tous. Du coup, nous n’avons pas eu le point de vue de chacun, ce qui est problématique à mon sens vu les enjeux vitaux qui se jouent pour l’évolution du rugby français.
Je regrette aussi que les présents ne se soient pas davantage exprimés même si nous sommes nombreux et contraints par le temps. Tous les sujets débattus ont un impact sur le monde du rugby et le quotidien des joueurs, leur santé, leur avenir et je pense qu’il aurait été important que chacun s’exprime plus.

Je suis membre du Comité Directeur depuis plusieurs années. C’est la première fois depuis la création de Provale qu’un deuxième candidat se déclare. Le report des élections voté en comité directeur et annoncé lors de l’assemblée générale par Robins Tchale Watchou est une sage décision. Il est bon de laisser à tous la possibilité de s’exprimer. Il est important que les candidats exposent leurs idées, leurs points de vue. Il faudra que, quelle que soit l’issue de l’élection, le syndicat continue de répondre au mieux aux attentes des joueurs, à leurs préoccupations et qu’il en ressorte renforcé !

Enfin, j’ai été content de voir autant de féminines présentes à cette assemblée générale. Leur degré de structuration est différent de celui des garçons. Il y a encore énormément de travail à fournir pour elles afin qu’elles puissent jouer et s’entraîner dans les meilleures conditions.
Elles sont apparues réservées durant la réunion. Beaucoup sont venues de loin, certaines ont pris un jour de congés sans solde pour pouvoir être présentes. J’aurais aimé les entendre davantage sur tous les sujets, y compris la Pro D2 et le Top 14. Elles auraient sans doute pu apporter un regard et un point de vue différents de ceux qui en sont les acteurs. Mais nous sommes sur la bonne voie ! 

Lenaig Corson

Crédit Photo – Stéphane Hamel

 J’ai apprécié de voir le travail effectué par Provale sur les féminines. Maintenant, il est important de trouver des solutions pour améliorer nos conditions de pratique. Il y a de gros points noirs concernant la prise en charge médicale notamment. Il est également inadmissible de voir que certaines filles n’ont parfois pas de vestiaire pour se changer lorsqu’elles vont disputer un match. Il faut vraiment que tout cela change. Provale nous a ouvert la porte et est en train de permettre une certaine reconnaissance du rugby féminin. Maintenant, il faut arriver à structurer tout cela.

L’AG de cette année a été assez restreinte dans le temps. J’ai tout de même apprécié de participer aux échanges sur les sujets relatifs aux garçons. C’est bien d’écouter ces débats car peut-être que nous aussi, un jour, nous serons confrontées à ces problématiques. Nous ne sommes évidemment pas du même monde mais, dans un sens comme dans l’autre, il est bien de pouvoir entendre les problématiques des uns et des autres car nous allons tous dans le même sens. 

Marjorie Mayans

Crédit Photo – Stéphane Hamel

C’était ma première AG et donc, forcément, une grande découverte pour moi. Les féminines n’étaient pas concernées par beaucoup de sujets mais c’était tout de même très intéressant d’entendre les problématiques évoquées, que ce soit pour le rugby dans son ensemble ou pour le rugby féminin qui est voué à évoluer et donc à être confronté à ces situations. L’étude réalisée par Provale sur nos conditions de pratiques était intéressante et très représentative. Maintenant que le constat est fait j’espère que Provale accompagnera la pratique féminine pour réguler certains points qui posent problème.

Concernant les élections reportées, je pense qu’il était primordial que cela se passe ainsi. Désormais, la campagne va pouvoir avoir lieu. Et les joueuses et joueurs pourront voter en ayant toutes les cartes en mains. 

 

 

Share This