« Red button app », le nouveau projet Provale pour protéger les lanceurs d’alerte

Mar 13, 2018 | Actualités, Santé

Du 5 au 7 mars 2018, Provale était à Helsinki pour participer à la première réunion EU Athlètes dans le cadre de son nouveau projet Européen « ProtectIntegrity + »  cofinancé par Erasmus +.

En 2018, Provale a décidé de répondre à la commande de la Ministre des Sports qui souhaite protéger les lanceurs d’alerte dans le sport en proposant pour tous les joueurs et joueuses de rugby une application qui leur permettra de rapporter toutes les tentatives d’approches dont ils pourraient être victimes dans le cadre de leur pratique, notamment en lien avec les paris sportifs.

Pour Jean-François Reymond, directeur des projets transversaux à Provale, la participation au projet montre la volonté affirmée par Provale de protéger l’ensemble des joueurs :

« On parle beaucoup de la nécessité pour les joueurs de faire remonter les informations s’ils sont victimes d’approches en lien avec les paris sportifs. Le rugby n’est peut être par le sport le plus touché mais aujourd’hui il n’existe pas de mécanismes qui protègent et garantissent l’anonymat pour les joueurs qui souhaiteraient le faire. Avec cette application nous leur offrons cette possibilité. »

Seul syndicat français participant à ce projet, Provale veut être un leader national dans ce domaine et montrer aux institutions que ce n’est pas seulement la répression qui permettra de garantir l’intégrité des compétitions.

« Clairement, avec ce projet nous voulons être actifs dans le domaine et faire en sorte que tout le monde utilise la technologie que nous développons, explique Jean-François Reymond. Elle est simple, claire, facile pour les joueurs et elle garantit surtout la protection des données personnelles. Encore plus avec la mise en place de la nouvelle réglementation européenne. »

Cette application commencera à être déployée lors de la prochaine tournée des clubs et des évaluations régulières seront faites tout au long de la durée du projet qui s’étendra sur deux ans.

Share This